© S.I.G. - Solène Mathieu
© S.I.G. - Solène Mathieu

Finale du Grand Prix 2018 Vancouver

8 décembre

Libre Messieurs Juniors - Gogolev comme à la maison...


Stephen Gogolev remporte le titre devant un public canadien ravi. Son quadruple Lutz est en sous-rotation et chuté, mais le reste du programme se déroule à merveille. Le quadruple Salchow sera cependant également considéré en sous-rotation. Agé de 13 ans, il réalise à peine ce qui lui arrive quand sa victoire est annoncée. Il s'en est fallu de peu pour que Stephen ne participe pas à cette Finale. Il n'était en effet que remplaçant (à cause de sa cinquième place au Grand Prix Junior de Richemont), et c'est le forfait de Andrew Torgashev qui lui a permis d'être présent. Lors de la conférence de presse, il avoue être toujours sous le coup de la surprise de sa victoire. Il est heureux d'avoir réalisé un bon programme devant son public, d'avoir ainsi compensé sa contre-performance de Richemont (Canada) et d'avoir prouvé qu'il n'était pas là par accident. 

 

La deuxième place revient à Petr Gumennik pour la Russie. Il commet quelques erreurs en fin de programme (un triple flip qui se transforme en double, ainsi qu'un triple Lutz retourné qui l'empêche de réaliser sa troisième et dernière combinaison de sauts), mais cela suffit à décrocher la médaille d'argent.

 

Le japonais Koshiro Shimada complète le podium avec un programme sur une variation des "Quatre Saisons" (Hiver). Son quadruple boucle piqué d'entrée de programme est magnifique. Deux erreurs suivront (une main posée sur la réception du triple boucle piqué, ainsi qu'une lourde chute sur le triple flip final). En conférence de presse, il avoue être surpris de sa troisième place, car peu satisfait de son programme. En réponse à une question, il explique avoir d'abord commencé à travailler avec Stéphane Lambiel sur la chorégraphie uniquement, avant de prendre la décision de s'entraîner à temps plein à ses côtés.

 

A l'élève de Stéphane Lambiel, succède dans l'ordre de passage, celui de Brian Joubert : Adam Siao Him Fa se place troisième du programme libre et quatrième au classement général. Le contenu technique est excellent. Adam est d'ailleurs le seul à valider deux quadruples (ses concurrents n'en ayant exécuté qu'un seul, à l'exception de Stephen Gogolev qui en réalise deux, mais en sous-rotation) et obtient la deuxième meilleure note technique du programme long. Sa note de composantes le pénalise et l'empêche d'accéder aux meilleures places.

 

Camden Pulkinen qui était premier du programme court, s'effondre dans le programme libre et finit à la cinquième place. Son programme, qui était un des plus légers techniquement sur le papier (il était le seul patineur à ne pas tenter de quadruple) est entaché de nombreuses erreurs dont deux chutes. Son compatriote Tomoki Hiwatashi le suit en sixième place, avec plusieurs erreurs et de nombreux sauts en sous-rotation.

 

© S.I.G. - Sur place : Solène Mathieu